Hatha Yoga : les flexions.

Présentation

Paschimottanasana

Il s'agit d'une des huit familles de postures principales recensées en hatha yoga

En anatomie, une flexion peut être définie comme étant le résultat d'un mouvement de rapprochement des extrémités d'un arc dans le sens de la fermeture de cet arc

( Revue Française de Yoga n° 10, juillet 1994,)


Les flexions s'opposent aux extensions.

Il faut distinguer deux types de flexions : celles où le buste est maintenu droit, le mouvement de flexion ne concernant que la hanche, et celles où le buste se flechit vers l'avant en s'enroulant dans une action de fermeture.


La symbolique des flexions


Posture de l'enfant

Cette attitude de la colonne vertébrale rappelle à l'évidence celle qui était la nôtre lors de notre vie intra-utérine. Pas étonnant alors que nous éprouvions des sentiments de sécurité et de protection lorsque nous vivons une posture de flexion.


De même, au fil de la pratique, la flexion nous invite à revenir en notre demeure et à entrer en relation avec ce que Karl Graf Dürckheim appelait notre "Ëtre essentiel".

Elle facilite ainsi notre centrage intérieur et nous incite à "laisser-partir" ce qui n'a plus lieu d'être afin d'accueillir "ce qui est", en toute humilité, dans l'accepation de nos limites et en s'abandonnant à la posture grâce à l'appui du souffle.


Les bienfaits des flexions.

Les bienfaits sont multiples.


Au plan physiologique :

A l'arrière du corps : les muscles de la chaîne postérieure sont étirés, de la plante des pieds jusqu'aux cervicales. L'espace entre les vertèbres s'allonge , la colonne vertébrale se détasse et "respire" et les muscles spinaux se tonifient.

Toute la colonne vertébrale s'assouplit.


A l'avant du corps : la zone du bassin est stimulée , les viscères sont massés, ce qui favorise la digestion et l'élimination des déchêts organiques.


Au plan psychologique :

En prenant appui sur une respiration lente et profonde, les postures de flexions instaurent progressivement le calme et la détente en soi.

Cet état d'être nous permet alors d'être présent à nous-mêmes, aux sensations de nos différents corps physique, émotionnel, psychologique. Les résistance rencontrées peuvent être vécues ainsi comme autant d'indices révélateurs de notre "climat" intérieur .

Revenir vers soi pour mieux se rencontrer, se connaître et essayer d'être en accord avec "ce qui est" .