"S'enrouler comme l'hélice": les postures de rotations.

Une rotation se définit comme étant la réalisation d'un mouvement de pivot autour d'un axe précis.


demi-rotation assise de Matsyendra
ardha matsyendrasana

Torsion ou rotation ?

"Les rotations sont avant tout vertébrales alors que les torsions désignent les mouvements qui en résultent, c'est-à-dire ceux du torse. " (JP Laffez, Posture de rotation, Revue Française de Yoga n°8, juillet 1993).

La colonne vertbrale comme une hélice.

Lors d 'une rotation, la colonne vertébrale effcetue un mouvement hélicoïdal autour d'une ses extrémités qui reste fixe.

Mais pour mener à bien le travail rotatoire de la colonne vertébrale, celle-ci devra, au préalable, s'allonger au maximum. Autrement dit : on étire la colonne puis seulement on tourne.


Muscles en jeu.

Lors d'une rotation, les muscles profonds et superficiels sont sollicités, que ce soit à l'avant ou à l'arrière du buste.

Les muscles les plus actifs sont :

- les muscles abdominaux obliques: tous les obliques sont attachés au bas du dos et à l’abdomen. Les quatre obliques forment une diagonale qui enveloppe l’abdomen.

- les muscles situés le long de la colonne vertébrale.


Des différences de rotations selon l'étage vertébral.

C'est au niveau de la tête et du cou que la rotation se fait les plus aisément. En revanche, elle sera moindre au niveau du dos et pratiquement nulle au niveau lombaire.


Les bienfaits des rotations.

Les rotations exercent une action directe sur les structures corporelles : le squelette osseux, ligamentaire et musculaire, et aussi une action indirecte, notamment sur le système respiratoire (stimulation du diaphragme) et nerveux (libération des trous vertébraux dits de conjugaison).

De plus, elles agiraient sur les fonctions digestives par un effet d'essorage des viscères. Le sang remplit de toxines se voit reflué vers l'extérieur, perméttant ainsi au sang "neuf", bien oxygéné, d'entrer.

On recommande d'effectuer une torsion de manière à comprimer plus intensément le colon ascendant, dans le sens du péristaltisme intestinal.

En résumé, les rotations effacent les tensions du rachis, agissent sur le bon fonctionnement des organes, de la respiration et des muscles.


En pratique : comment réaliser une rotation ?


roatation couchée
rotation couchée

Une rotation peut être vécue en position debout, assise ou couchée.

Les étapes à suivre :

  1. allonger la colonne

  2. pour une rotation du buste : fixer le bassin dans l'axe du corps. Si le mouvement s'effectue au sol, veiller à garder le bassin dans l'axe du corps en soulevant les fessiers puis en décalant le bassin avant de le reposer au sol.

  3. installer progressivement le mouvement rotatoire sur chaque inspir/ expir (les 2 sont possibles).

Contre- indications.

Les rotations sont à éviter ou à pratiquer modérément si vous êtes sujet aux sciatiques, cruralgies, douleurs cervicales, hypertension artérielle, vertiges, problèmes cardiaques.


Symbolique.

La spirale est présente dans le règne animal, végétal et humain. On pense bien sûr à la double hélice qui forme notre ADN.

Elle symbolise le mouvement ininterrompu, illimité, source d'énergie.

Par ce mouvement de vrille, la rotation nous invite à pratiquer en nous-même non seulement un essorage de nos tensions physiques mais surtout un essorage de nos tensions émotionnelles et psychiques afin de laisser partir ce qui n'a plus lieu d'être et qui nous encombre.