top of page

Yin Yoga, relaxation et système nerveux parasympathique.



Notre système nerveux
Notre système nerveux

Nos systèmes nerveux.


Le système nerveux sympathique :

Il prépare l'organisme à l'action (fuite, combat). Il est stimulé par chaque événement extérieur et nous pousse à réagir.

On le reconnaît aux signes suivants :




  • Accélération du rythme cardiaque

  • État d'alerte

  • Réactions rapides

  • Pupilles dilatées

  • Tensions musculaires


Le système nerveux parasympathique :


Il inhibe le système sympathique et favorise la détente, la régulation du rythme cardiaque, de nos émotions et la régénération de tout le corps. Il est stimulé par le calme et la détente.

Il active les processus vitaux du corps pour le régénérer.


On le reconnaît aux signes suivants :

  • détente physique et mentale,

  • respiration paisible,

  • bonne digestion,

  • bonne circulation des fluides,

  • sommeil réparateur.

De nos jours, le système sympathique est sur-utilisé, ce qui nous met dans un état de stress permanent, avec tensions musculaires, insomnies, anxiété... Le système parasympathique s'en trouve affaibli et nous perdons l'équilibre de ces deux systèmes.

Il est donc nécessaire - et vital - d'activer notre système parasympathique.



Le papillon endormi
Le papillon endormi

Comment le Yin Yoga agit-il sur notre système nerveux parasympathique ?


En Yin Yoga, le système nerveux parasympathique est sollicité par le maintien des poses dans l’immobilité et pendant une certaine durée, créant ainsi un relâchement profond des tensions physiques, émotionnelles et psychiques.

Il l’est aussi car cette pratique agit sur les fascias, un tissu conjonctif présent dans tout le corps. Les fascias sont un grand « organe sensoriel » et un système de communication dans votre corps, qui stocke de l’eau, donne une structure, assure une fonction de transport et d’approvisionnement, produit de l’énergie et représente un élément important pour votre santé. Les fascias sont traversés par de nombreuses terminaisons nerveuses du système nerveux sympathique et sont en connexion constante avec le système nerveux autonome (sympathique/parasympathique).

Au fur et à mesure que vous avancez dans la pratique, la respiration ralentit considérablement, vous entraînant de plus en plus profondément dans ce mode parasympathique, ou relaxation. Nos organes internes peuvent alors rattraper leur retard sur leur liste de choses à faire (digérer, éliminer les toxines, guérir, réparer).


La posture rebond.



Une posture rebond
Une posture rebond

Dans la pratique posturale du yoga, un asana comporte deux aspects :


  • le chemin qui conduit vers la posture, y entrer et rester dans la pose,

  • les effets qui se produisent lorsque nous relâchons la pose et que nous nous relaxons. C’est la posture de rebond.

Dans cette posture, la respiration devient plus profonde et le stress accumulé est libéré. Le corps se détend profondément et abandonne tout effort psychologique. D'un point de vue physiologique, elle agit en tant que processus de récupération afin de ré harmoniser le système nerveux et détendre les tissus du corps.

De cet état dépourvu d'activité extérieure, un état de "passivité" et de quiétude confiante émerge, une contemplation dans laquelle le pratiquant est absorbé dans la présence du moment présent.

Il se peut qu’une sensation d'inconfort émerge pendant le rebond mécanique mais elle diminuera progressivement en faveur d'une 2ème phase, cette fois-ci énergétique.


Ainsi, avec la Yin Yoga, si l’observation des sensations demeure la clé de la pratique, la relaxation en constitue indéniablement la voie.


Comentarios


Los comentarios se han desactivado.
bottom of page