top of page

Le soupir physiologique

Bien respirer n'est pas seulement un acte salutaire involontaire qui nous permet de rester en vie. La respiration, lorsque'elle guidée, constitue une pratique puissante capable d'influencer favorablement notre santé physique et mentale, notamment en réduisant le stress et l'anxiété.


Parmi les techniques de respirations, il en est une, simple et accessible à tous, qui permet de réduire les états anxieux et les troubles de l'humeur plus généralement : le soupir physiologique ou soupir cyclique.


Comment ça marche au plan physiologique ?


Inspirer dans Urdhva Mukha Svanasana, le chien-tête-en haut
Inspirer dans Urdhva Mukha Svanasana, le chien-tête-en haut

En inspirant, notre diaphragme (muscle inspirateur) se contracte , la cage thoracique se gonfle et laisse plus d'espace au niveau du cœur qui se gonfle à son tour. Cela a pour effet de diminuer la pression artérielle et d'induire un sentiment de bien-être et une sensation de relaxation quasiment immédiat.



Le soupir physiologique
Le soupir physiologique

Comment pratiquer cette technique ?

- inspirer en deux temps en coupant l'inspiration en deux parties.

- courte pause.

- expirer en soupirant par la bouche longuement et en une seule fois.


Les autres bienfaits du soupir physiologique.

Des études américaines ont montré que cette technique avait des effets positifs également sur la santé cardio-pulmonaire, le système immunitaire et la qualité du sommeil si l'on pratique quotidiennement l’exercice à raison de 5 minutes par jour.


Conclusion : bien respirer en conscience améliore durablement notre qualité de vie.

コメント


コメント機能がオフになっています。
bottom of page