Yin Yoga Hiver : l’élément EAU

La MTC affirme qu’il existe des résonances entre des phénomènes de la Nature et le corps humain. C’est la cas avec l’élément associé à la saison de l’hiver : l’Eau.


Yin Yoga hiver : élément Eau
Yin Yoga hiver : élément Eau

L’Eau selon la Médecine Traditionnelle Chinoise (MTC)

L’hiver est la saison de l’élément Eau. C’est le moment de l’année où les nuits sont plus longues que les jours.

Cet élément est caractérisé par une double dynamique : vers le bas et vers l’intérieur.

L’Eau de l’hiver est celle qui s’insinue et s’infiltre dans les profondeurs de la terre, qu’elle rend fertile et forte. En hiver, l’eau travaille en sous-sol à préparer le printemps. L’hiver marque la fin du cycle annuel. Il exprime la manifestation du Yin maximum, caractérisé par les phénomènes d’intériorité et d’involution.


Si l’élément Eau est associé à l’hiver, c’est qu’une certaine similitude les rapproche.

A cette période de l’année, dans la nature, tout est au repos : la sève a reflué, les feuilles sont tombées, les arbres sont dépouillés. L’hiver est à la fois silence de la nature, introversion, lenteur. Il est donc important de s’accorder à l’énergie de la saison, de calmer nos activités et de respecter des phases de repli. Il s’agit avant tout de rentrer à l’intérieur de soi.

Dans la pensée chinoise, le sage est celui qui se conforme aux rythmes et cycles de la nature.


Rappelons aussi que l’eau est bien présente dans le corps humain à travers tous les liquides du corps (larmes, salive, urine …)

La couleur liée à l’Eau : le noir

celui des abysses, des ravins, des longues nuits d’hiver.

Les organes Eau : Reins et Vessie


Les reins sont considérés comme particulièrement vitaux puisque de leurs énergies dépendent toutes les énergies des autres organes (« avoir les reins solides »).

Le rein nourrit la moelle osseuse, les os, les cheveux, le cerveau, le sang.

Selon la MTC, les reins conservent l’énergie vitale reçue à la naissance Cette énergie ne fait que décroître tout au long de la vie mais il nous est possible de l’entretenir au mieux et d’en éviter le gaspillage prématuré grâce à des pratiques telles que le Qi Gong, le Taï Chi ou le Yoga.

Ainsi entretenir nos forces vitales entretenues par les reins, sera le gage d’énergies vives et de créativité au printemps.

Comment maintenir notre énergie vitale durant cette saison ?

  • en maintenant la chaleur au niveau des lombaires et aux extrémités (tête, pieds, mains) par des massages, des frictions aux huiles essentielles, des vêtements chauds.

  • en ralentissant nos activités et en privilégiant les activités douces et calmes.

  • en adoptant une alimentation adaptée à la saison : céréales, légumineuses, légumes racines, crustacés, fruits de saison…)

  • en augmentant les temps de repos et de sommeil

  • en pratiquant la méditation, en s’oxygénant dans la nature

Les émotions liées à l’élément Eau.


Le courage et la confiance en soi. Mais pour cela, il faut avoir suffisamment d’énergie, sinon, on basculera dans la peur et l’absence d’initiative.

L’élément Eau est aussi le siège de la détermination et de la volonté, à l’image de l’eau qui s’infiltre partout et qui est capable de percer les matières les plus dures.

L’organe et le sens liés à l’élément Eau : l’oreille et l’ouïe


Les oreilles étant considérées comme “les orifices du reins », avoir l’ouïe fine va de pair avec des reins solides. Au contraire, une baisse de l’audition, des bourdonnements ou acouphènes marquent une faiblesse au niveau des reins.


L’attitude Eau : être debout.


Être debout : la posture de la montagne
Être debout : la posture de la montagne

La force intrinsèque de l’Eau est à l’image de courage et d’une volonté puissante.

Chez l’être humain, ces facultés se manifestent dans la position debout. Lorsque les reins sont solides, l’individu sent qu’il a les pieds posés sur la terre, bien ancré, colonne vertébrale et tête érigées vers le ciel, présent à la vie.

La colonne vertébrale, notre“arbre de vie”, nous donne la possibilité de grandir entre terre et ciel, de nous déterminer entre enracinement et élévation, et d’affronter la vie debout, avec détermination et vitalité. En habitant correctement son corps dans la posture debout, il est possible de réduire ou d’éviter la fatigue, et même de revitaliser les reins.

Plus qu’une posture physique, l’attitude « être debout » est avant tout une disposition intérieure qui relève de la force morale et de la dignité.