Progression dans une méditation (3)

Texte issu de "Dans cette vie-même" de Sayadaw U Pandita (pages 213-214):

"Vitakka : c'est le fait même de viser l'objet et d'y appliquer l'esprit avec précision. Le faire avec fermeté, de façon à ce qu'il ne puisse pas s'échapper est une autre aspect de Vitakka.

Vicara que l'on traduit généralement par "investigation" ou "réflexion". Vicara a amené l'esprit sur l'objet et l'y a établi fermement. Vicara prend le relais et va y frotter l'esprit. Vous pouvez expérimentez cela par vous-même lorsque observez les mouvements de soulèvement et d'abaissement. On commence par faire l'effort de diriger l'esprit de façon très précise vers le processus de soulèvement. L'esprit a atteint la cible, il ne glisse pas superficiellement à la surface de l'objet, mais y adhère et s'y frotte.

Vous maintenez cette attention intuitive et précise de façon ininterrompue ; l'esprit se purifie petit à petit. Les empêchements comme le désir, l'aversion, la paresse, l'agitation et le doute, s'affaiblissent et lorsqu'ils auront disparu, l'esprit devient calme et limpide comme du cristal. Cette lucidité est due à la présence de Vitakka et Vicara" On l'appelle Viveka, ce qui veut dire "réclusion". La conscience s'est retirée loin des empêchements."

**************

texte issu de "Initiation à la méditation profonde" de Henepola Gunaratana (page 142) :

"Vitakka : saisir une pensée en y fixant son attention. C'est une poussée directionnelle de l'esprit, une fixation de l’attention sur un objet de méditation tel que des pensées saines de renoncement, d'amitié-bienveillance (metta) et de compassion. Vitakka est parfois traduit par "pensée initiale", mais selon une acception autre que l'acception courante de ces termes. Vitakka est comparé à l'action de frapper un gong.

Vicara : maintenir des pensées justes en s'y appliquant d'une manière soutenue. Souvent traduit par "pensée discursive", vicara désigne le mouvement qui tourne sur les pensées en va-et-vient, qui habite l'objet de méditation d'une manière suivie. Vicara est comparé au sons prolongé du gong après qu'il ait été frappé."

0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout